07 octobre 2005

Le paradoxe de l'achat

C'est en effet le grand paradoxe de notre époque.

Les gens ralent à cause de leur pouvoir d'achat qui baissent, et donc ils veulent acheter moins cher les produits de leur consommation.

D'un autre côté, acheter moins cher, produire moins cher, provoque inévitablement des changements de mode et/ou de lieux de production, et donc des pertes d'emploi dans certaines régions du monde au profit d'autres...

Donc, en France, cela provoque des fermetures d'unités, donc des personnes au chômage, et donc un pouvoir d'achat global qui diminue.

De ce fait, le consommateur cherche à acheter moins cher...

D'un autre côté, il existe des entreprises qui veulent défendre les productions "locales" (en France pour nous), et donc se positionnent sur d'autres crénaux.
Mais vu la concurrence, elles vendent beaucoup moins, et donc emploient moins de personnel, ou le rémunére moins.

Aujourd'hui, pour sortir de cette spirale, il faut proposer autre chose, et être très réactif. On se retrouve donc confronté à la chasse aux nouveautés, à l'inovation permanente, à une remise en cause perpetuelle, et donc à une obsolescence accrue, ce qui provoque des déchets plus importants.

En quelques siècles, l'Homme est passé d'un univers qui se mesurait à son champ de vision optique, à son champ de vision électronique, à une vitesse qui se mesurait à celle d'un cheval, puis aujourd'hui à celle d'un électron.

Nous évoluons donc donc dans un univers dont la mutation permanente s'accèlère chaque jour, qui provoque des dégats si on s'adapte pas, et des conflits si on freine cette adaptation...

Si l'un de vous a la solution...
Enregistrer un commentaire