03 février 2012

Jeunes diplômés, ils ont le moral, ou pas ???

En lisant deux articles concernant le moral des jeunes diplômés, suite à une étude réalisé par Ifop pour le cabinet d'audit Deloitte, je suis surpris des conclusions de la presse.


51% de ceux qui recherchent un emploi pensent qu’ils ont peu de chances de trouver un poste dans les six prochains mois
- 44% des jeunes diplômés au chômage jugent qu’il ne représente plus un sésame qui garantit l’embauche. 
- seulement 13% des jeunes diplômés envisagent leur avenir hors de la France
- 77 % des jeunes diplômés en recherche d’emploi estiment que les recruteurs prennent trop en compte le CV et pas assez la personnalité du candidat.
- 53% des diplômés en poste se déclarent sereins quant à leur avenir professionnel
- 44% ne perçoivent plus leur diplôme comme un sésame. 
- si 87% d'entre eux imaginent leur avenir en France, le futur apparaît beaucoup plus sombre. 
- les candidats à l'embauche dressent même un sévère tableau des méthodes de recrutement, trop centrées selon eux sur le CV et non la "personnalité".

Donc, à partir d'une même étude, on se retrouve avec deux conclusions totalement différentes.

Même si certains points convergent, sur un plan purement statistique, l'interprétation qui en est faite peut-être orientée différemment, voir même contradictoire.

C'est le verre à moitié plein ou à moitié vide...

Le problème est que, selon que vous lisiez l'un ou l'autre de ces articles, cela va influencer votre manière de percevoir le climat social.

Cela peut donc avoir une incidence sur votre vision du monde, sur la perception que vous avez du discours des hommes politiques, et sans doute sur votre vote lors des prochaines élections.

On peut même se demander si certains articles ne sont pas orientés, en fonction des idées du journaliste qui rédige l'article, voir de l'influence du rédacteur en chef, ou peut-être même de pressions extérieures.

De plus, il n'y a aucun lien permettant de lire l'étude, afin de se forger sa propre opinion !

Je sais que ce n'est pas nouveau, mais nous avons là un exemple flagrant, qui nous permet de nous remettre en question, et de se demander si, dans la construction de nos convictions, nous ne sommes pas soumis à l'influence de notre média favori...

Pour ma part, je parcours tous les sites d'information, afin d'être le moins possible exposé à l'opinion d'un seul, afin de me forger mes propres idées.

Mais je trouve cela complètement aberrant !!!
Enregistrer un commentaire