26 octobre 1979

La Mort est vivante

Chaque mercredi, la pluie murmure au soldat timide que la lueur des canons n'est pas magique.

Aujourd'hui il vente, et le curé et ses trois anges ont fait parvenir au soldat une lettre où ils disent qu'il faut tourner son regard vers la campagne humide de brume, où se réunissent des statues futures. Mais, hier, il a été victime de la victoire des loups qui ont pondu des moteurs.

Le soldat est tombé. Les anges alors ont tourné autour de lui, qui dort dans les fleurs liquides d'un juillet fauve.

Madame, demain vous blanchirez le regard aveugle des gardes, vous prendrez l'écharpe qui a l'odeur des larmes sur ses joues pour le rendre invisible, et vous partirez avec lui dans des lueurs modernes.

Autrefois, un soldat timide, à cause d'une dame, est redevenu bleu comme une matinée, ou une orange.
Enregistrer un commentaire