12 juin 1980

Le coeur des poupées d'octobre

C'est l'aube. Sur le chemin rouge des vendredis, un homme et une femme tuent les pauvres poupées d'octobre aux costumes de vigne. Une de ces filles, par terre, lisait le journal du soleil, sa tête couchée sur le livre de la nature. Elle a peur de la mort, alors elle se cache dans le marbre de l'église. Mais elle ne peut retenir sa douleur : elle pleure.

Par bonheur, un aviateur de charme, encore un enfant, passe sur la route. Les plumes de sa bouche sont une cage où le sable des années devient l'écriture des chaleurs de l'été en fête.

Elle le voit et la foudre de l'amour passe par les cheminées de son coeur. Près de la croix, le bon curé et le facteur des jardins les entendent rire. Il est le premier de son coeur.
Enregistrer un commentaire