01 septembre 1985

La femme idéale

Comment imaginer en ce monde sordide, une femme dont la beauté rendrait pâle la clarté solaire, dont la voix douce et mélodieuse me ferait paraître terne le chant matinal des oiseaux.

Peut-être qu'ailleurs, dans un autre monde, en un autre temps, celle-ci n'est plus le fruit de mon imagination, mais une réalité bien singulière parmi ses semblables.

Mais comment puis-je espérer un jour la rencontrer, la découvrir sous des apparences trop communes pour être vraies.

On dit que l'espoir fait vivre les imbéciles, et moi j'attends toujours ce moment mirifique.

Enregistrer un commentaire