05 janvier 1986

Ode XX

Il était parti avec le soleil
Et nul ne sait où il s'en est allé
Alors, durant ce long sommeil
Tous furent, par la nuit, effrayés
Depuis ce jour les guerriers veillent
Et attendent sans joie l'heure de leur décès
Mais un jour ce sera le réveil
Et du sol monteront des armées
Plus rien ne sera pareil
Car de nouveau il nous aura rassemblé.
Enregistrer un commentaire